SFPIO Alsace

Traitement esthétique du maxillaire en implantologie

jeudi 14 mars 2013  PiacardDr Nicolas PICARD (Paris)

20h, Hôtel Mercure Place de Bordeaux, Strasbourg



Le programme de votre formation

Traitement esthétique du maxillaire en implantologie par le Docteur Nicolas Picard
Diplôme Universitaire en parodontologie et implantologie orale, Université Paris VII

Le succès des thérapeutiques implantaires a longtemps été évalué à la lumière unique de l’ostéointégration. Si ce critère reste bien entendu prépondérant, de nouvelles exigences sont apparues parmi lesquelles l’intégration esthétique des restaurations implanto portées dans le secteur antérieur. Cette intégration esthétique, particulièrement délicate à obtenir, dépend principalement de deux paramètres :
- Un positionnement tridimensionnel adapté de l’implant (Buser & coll. 2004) : dans le sens mésio distal, l’implant devra être situé à 2mm de la dent adjacente ; dans le sens apico coronaire, l’implant devra être positionné 3mm apicalement au niveau de la future gencive marginale ; enfin dans le sens vestibulo palatin, l’implant devra être positionné 1mm en arrière d’une ligne virtuelle passant par le point d’émergence des dents adjacentes.
- La qualité et la quantité des tissus mous péri implantaires : qui devront être en adéquation avec les tissus mous adjacents.
Ces deux paramètres sont intimement associés dans l’obtention de l’intégration esthétique. Ainsi, une étude de Nisapakultorn & coll. (2010) démontre que la position de la gencive marginale dépend à la fois du biotype parodontal, du niveau de la crête marginale et de la position de l’implant.
Ces deux paramètres sont sous la dépendance du volume osseux disponible. Or dans le secteur antérieur esthétique, le volume osseux est souvent restreint. Ainsi les travaux de Huynh & coll. (2010) indiquent que 87 % des corticales vestibulaires présentent une épaisseur inférieure à 1 mm. Outre ces limites anatomiques, le volume osseux disponible va en plus subir des remaniements importants suite à l’extraction dentaire. Schropp & coll. (2003) démontrent ainsi que l’extraction se traduit chez l’homme par une perte osseuse horizontale touchant 50 % du niveau de la crête originale (66 % de cette perte osseuse se produit au cours des 3 premiers mois).
Le but de cette présentation est d’évaluer les différentes situations cliniques auxquelles nous pouvons être confrontés et d’aborder leur traitement afin de rendre prédictible l’obtention d’un résultat esthétique.
Retour à la page de votre région
Votre région Région Alsace
57 allée de la Robertsau
67000 STRASBOURG
Tél: 03 88 21 12 83
Site Internet : http://www.sfpio-alsace.com

Vos Fichiers

Membre de

ADF

Membre de

efp

Parutions

Clinical Periodontology

Objectif Paro

Partenaires

Contact

À vos agendas

Suivez-nous

Facebook Linkedin

Écrivez-nous

Société Française de Parodontologie et d'Implantologie Orale
9, Rue Boileau
44000 NANTES

tél : 0240080663
fax : 0240080647
Société Française de Parodontologie et d'Implantologie Orale - 9 rue Boileau - 44000 NANTES - Tél: 0240080663