SFPIO Auvergne

Os humain de Banque,quels matériaux pour les profits, quelles techniques pour éviter les découverts

jeudi 20 mars 2014  Professeur Stéphane BOISGARD (Clermont-Ferrand)

Lieu : l'hôtel Océania Clermont-Ferrand Centre (18h30-22h)
Le programme de votre formation

Pr Stéphane Boisgard (CLERMONT-FERRAND)
.
MD, PhD. Chef du service d’Orthopédie Traumatologie du CHU de Clermont Ferrand : Chirurgie de la hanche du genou et du sportif Directeur Médical de la banque de tissus Osteobanque d’Auvergne
Unité de recherche : UMR 990 / INSERM Clermont Ferrand
Responsable d’Enseignement du DESC d’orthopédie traumatologie et membre du CNU

La greffe osseuse a ses origines dans l’antiquité, la légende prête à St Come et St Damien la première greffe chez l’homme. L’os est une structure tripartite formée d’une trame phosphocalcique à capacité ostéoconductrice, de cellules permettant la construction et la destruction de la structure et d’éléments équilibrant ce processus à capacité ostéoinductrice. Nous développerons les différents types de greffes, celles d’origine humaine, autogreffe et allogreffe traitée et cryo-conservée et les substituts osseux, xénogreffe d’origine animale et greffe d’origine synthétique. Les greffes d’origine humaine ou animale présente un risque de transmission virale lors de leur utilisation. Une réponse est possible avec des traitements qui permettent une diminution du risque essentiellement viral, une mise en forme des greffons et un stockage à température ambiante. L’enjeu est de taille parce que les indications sont nombreuses :
• Traumatologie : greffe d’une perte de substance osseuse accident à haute énergie
• Chirurgie des tumeurs : greffe d’une perte de substance osseuse après résection
• Reprise de la chirurgie prothétique : greffe des pertes de substance osseuse autour de la prothèse descellée.
• Chirurgie de ré-axation des membres : Ostéotomie tibiale
•Optimisation de la consolidation : ostéoinduction DBM Quel futur ou perspectives d’avenir pour la greffe, nous argumenterons les points suivants :
• Amélioration de la trame : traitement moins agressif, adjonction de molécule favorisant la conduction, oligoéléments, protéines, acides aminés, etc.…
• Adjonction de cellules pour se rapprocher d’une « autogreffe »
• Adjonction d’élément ostéoinducteurs : DBM, BMP etc. …pour augmenter l’osteointégration.
Nous conclurons sur l’intérêt d’une banque de tissus gérés par des professionnels de la santé : la greffe nécessite l’utilisation de matériaux, le plus souvent issus de tissus humains, de ces dérivés, ou de la haute technologie. L’implication du monde médical dans cette activité est primordiale. Il faut assurer la plus grande sécurité et l’éthique dans l’utilisation de tout produit issu du corps humain. Seuls les professionnels ont la connaissance qui permet d’optimiser leurs utilisations et d’orienter la recherche vers les greffes du futur.
Retour à la page de votre région
Votre région Région Auvergne
1, Boulevard BAZIN
63400 CHAMALIERES
Tél: 04-73-35-74-74
Site Internet : http://www.sfpio-auvergne.com

Vos Fichiers

Membre de

ADF

Membre de

efp

Parutions

Clinical Periodontology

Objectif Paro

Partenaires

Contact

À vos agendas

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
4
5
6
7
8
9
13
14
15
16
18
20
21
22
23
24
25
26
27
31

Suivez-nous

Facebook Linkedin

Écrivez-nous

Société Française de Parodontologie et d'Implantologie Orale
9, Rue Boileau
44000 NANTES

tél : 0240080663
fax : 0240080647
Société Française de Parodontologie et d'Implantologie Orale - 9 rue Boileau - 44000 NANTES - Tél: 0240080663