SFPIO Languedoc-Rousillon

La réhabilitation fonctionnelle des cas de parodontite complexe

samedi 7 novembre 2015 

Dr Jean Louis GIOVANNOLI

 

Palais des Congrès Palavas les Flots à partir de 8h30
Buffet Dînatoire offert sur place

Le programme de votre formation

Aujourd’hui, les implants ostéointégrés permettent d’offrir aux patients des solutions très satisfaisantes aux problèmes d’édentement. Ils représentent une alternative efficace à la prothèse conventionnelle et peuvent remettre en question l’intérêt de certains traitements conservateurs.
Dans les cas de parodontite avancée, affirmer que l’implantologie est l’alternative universelle à tout traitement conservateur, c’est ignorer que certains patients ne sont pas prêts à renoncer définitivement à leurs dents, qu’ils ne disposent pas toujours des moyens nécessaires pour s’offrir des implants, que les conditions osseuses ne sont pas toujours remplies, et que certains facteurs de risque physiologiques ou biologiques sont une contrindication à l’implantologie.
D’après des études récentes, on sait que la prévalence des maladies péri-implantaires est très élevée chez les patients atteints de parodontite sévère, et personne n’a encore démontré que la fiabilité à long terme d’un implant est supérieure à celle d’une dent naturelle bien traitée. Chez ces patients, les traitements conservateurs sont plus que jamais d’actualité.
Les prises de décision thérapeutique doivent se prendre dans le cadre d’une démarche rationnelle, globale et pluridisciplinaire qui prend en compte l’intégralité des problèmes.

 

Le traitement conservateur des malocclusions secondaires nécessite systèmatiquement d’associer parodontie, orthodontie et prothèse. La phase parodontale de traitement doit utiliser tous les moyens nécessaires, chirurgicaux ou non-chirurgicaux pour maitriser l’infection, recréer des conditions morphologiques compatibles avec le contrôle de l’inflammation et éventuellment regagner de l’attache.
La phase orthodontique doit être simple et rapide, en utilisant des mécaniques adaptées qui facilitent l’élimination interproximal de la plaque bactérienne.
La phase prothètique comprend obligatoirement la mise en place, dans le secteur antérieur, d’un système de contention efficace afin de stabiliser la fonction occlusale et de prévenir tout risque de récidive. Les attelles métalliques palatines, à ancrages partiels et collées, qui ont fait la preuve de leur efficacité et de leur fiabilité, représentent le mode de contention le plus satisfaisant.
Le but de ce cours est de fixer les limites des traitements conservateurs, de préciser les facteurs de risques à prendre en compte, et de proposer des protocoles cliniques, avec ou sans implants, qui satisfont la demande esthétique et fonctionnelle des patients atteints de parodontite sévère, tout en rétablissant les conditions du maintien d’une bonne santé dentaire et parodontale à long terme.

 

Retour à la page de votre région
Votre région Région Languedoc-Roussillon
47 TER ROUTE DE ROCHELONGUE
34300 AGDE
Site Internet : http://www.sfpiolr.com

Vos Fichiers

Membre de

ADF

Membre de

efp

Parutions

Clinical Periodontology

Objectif Paro

Partenaires

Contact

À vos agendas

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Suivez-nous

Facebook Linkedin

Écrivez-nous

Société Française de Parodontologie et d'Implantologie Orale
9, Rue Boileau
44000 NANTES

tél : 0240080663
fax : 0240080647
Société Française de Parodontologie et d'Implantologie Orale - 9 rue Boileau - 44000 NANTES - Tél: 0240080663